Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 26 Juin 2024 : Réunion publique « Le zéro artificialisation nette est-il en bonne voie ? »


Derniers articles


Support de l’exposé de la réunion publique du 27 juin


Projections-débats autour du film « Alliances terrestres »


Un nucléaire assoiffé et des EPR(s) hydrophiles...


Alerte : espèce protégée menacée sur la friche municipale de Bordeblanche à Toulouse


Prairie des Filtres juin 2024


Hommage à Claude Thirriot



Hommage à Claude Thirriot




par Dominique Gilbon, Ami de la Terre

Claude nous a quittés le 16/12/2023, à l’âge de 90 ans.

Ce fut un militant quelque peu insolite dans notre petit monde d’écolos un peu marginaux. Avec Pierrette, ils représentaient un certain lien avec une certaine classe… Professeur à l’ENSEEIHT (souvent appelé N7), à l’instar d’Henri Farreny, cet homme au nœud papillon nous a été très utile quand nous avons, à son instigation, organisé les manifs contre le suremballage dans les supermarchés de la région toulousaine. C’est lui qui discutait avec les gérants et la presse pour leur expliquer que nous n’étions pas des délinquants mais des écologistes qui manifestaient contre le gaspillage, les suremballages plastiques, contre les frais inutiles qui se répercutaient abusivement sur le prix des produits. Ça calmait un peu les vigiles… On a donc fait le tour des supermarchés et nous avons été peut-être les responsables du retrait des sacs plastiques des caisses qu’ont initié les magasins Leclerc, très peu de temps après nos actions en 1996…
Claude a grandement participé à notre combat contre le projet du barrage de Charlas. Aujourd’hui, il serait satisfait, je pense, de savoir que le Département ne parle plus de cet ouvrage que le SMEAG (Syndicat Mixte d’Études et d’Aménagement de la Garonne) voulait faire pour réguler la Garonne et garantir de l’eau pour refroidir Golfech. Les propositions actuelles du Département de réalimenter les nappes phréatiques par les zones humides et la retenue de l’eau dans les fossés vont dans le sens de ce que préconisait Claude. Là encore, avec lui, nous étions précurseurs.
Claude a aussi été le facilitateur de l’hébergement des Amis de la Terre, ces nomades du siège social, au Jardin des Sciences, rue Bernard Mulet, avant qu’ils ne retournent dans cette rue, mais au N° 36 …

On a peut-être trop peu sollicité les compétences de Claude comme animateur de la commission Ondine… Il est, entre autres, l’auteur du « Que sais-je ? n° 1361 La magnéto-hydrodynamique ». C’était une éminence en matière d’hydraulique sous toutes ses formes. Au lancement d’Eau Secours 31, il est vrai qu’il a pris de la distance à cause de l’engagement politique qu’affichait l’association...
Ses collègues gardent en mémoire son style très particulier, son vélo dans son bureau, sa motivation sans faille au bénéfice de diverses causes… et son humour écolo qui transparaît dans le texte : « L’égoutier et le savant. Conte moral pour universitaire en cure d’assainissement » Il introduisait ainsi les 17es Journées de l’hydraulique, organisées en septembre 1982 à Nantes par la Société hydrotechnique de France sur le thème : « L’assainissement de demain ». L’auteur y traite successivement des problèmes généraux de l’assainissement, des réseaux, des régimes hydrauliques, des écoulements transitoires, des écoulements diphasiques solides et fluides, des lacs, des lagunes et des golfes. Vaste sujet sur lequel, aujourd’hui, on est tous en recherche...
Il termine son introduction d’une soixantaine de pages par : « Ainsi finit le conte de fin du jour, où l’enfant endormi (ou l’auditeur assoupi… ? ) glissait déjà en rêve vers un monde où l’Homme réconcilié avec sa Nature, tout ne serait que luxe, calme et … propreté.  »
Souhaitons pour lui cette réconciliation et pour nous tous aussi …


Publié le samedi 1er juin 2024.