Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 24 janvier 2024 : Réunion publique « Alternative ferroviaire à l’A69 »


Derniers articles


Jeudi 1er Février 2024 : Projection - débat « Quelle place pour l’individu citoyen dans la lutte contre le dérèglement climatique ? »


Samedi 27 Janvier 2024 : Rassemblement contre le projet de prison à Muret


Mercredi 24 janvier 2024 : Réunion publique « Alternative ferroviaire à l’A69 »


Samedi 27 Janvier 2024 : Table ronde « Cugnaux + 4 degrés… Qu’es aquò ? »


Mercredi 17 Janvier 2024 : ZAC du Rivel - rassemblement de soutien d’une famille d’agriculteurs expulsée


Contrer le lobbying du Conseil Régional pour piétiner le Zéro Artificialisation Nette



Vendredi 5 Mai 2023 : réunion d’information sur le projet de parc photovoltaïque dans le PNR des Causses du Quercy




Le projet TOTALEnergies à Tour-de-Faure (Lot 46)

En plein cœur du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, TotalEnergies a déposé un projet d’implantation, sur le Causse de Tour-de-Faure face à St Cirq Lapopie, d’une usine photovoltaïque qui entraînera, sur un terrain de 20 hectares, l’abattage de 7000 arbres, menaçant la biodiversité d’un site unique, alors qu’il existe par ailleurs tant de surfaces artificialisées aptes à accueillir ces équipements.

De plus, le projet de raccordement électrique, tranchée reliant le site photovoltaïque de Tour-de-Faure jusqu’au point de livraison de Cajarc éloigné de 18 km, traverse le Causse de Saint-Chels, bousculant des sites de dolmens classés monuments historiques. Et cette configuration permettrait, par la suite, le branchement en grappes d’autres parcs photovoltaïques de même ampleur…

En contradiction avec la Loi du 10 mars 2023 relative à l’accélération de la production d’énergies renouvelables où est stipulé que « Dans les zones forestières, les installations solaires seront interdites dès lors qu’elles nécessitent d’abattre des arbres », la Préfecture du Lot a accordé un permis de construire malgré :
• L’opposition du Conseil Départemental du Lot
• Les avis défavorables du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, des Architectes des Bâtiments de France, du maire de la commune de Brengues, du paysagiste conseil d’État de la Direction du territoire du Lot

L’AELC (Association Environnementale Lot Célé) fédère les opposants, avec le soutien de CANOPÉE, FNE 46, le GNSA, la Confédération Paysanne du Lot, la LPO, les Amis de la Terre MP.

Un recours juridique a été déposé par Me Louis Cofflard avec l’appui de l’association CANOPÉE : deux requêtes en annulation dirigées, l’une contre l’autorisation de défrichement, l’autre contre le permis de construire.

Une campagne d’adhésions et de dons en ligne a été lancée : https://solairelot.fr/faire-un-don

L’AELC convie les habitants, les responsables d’associations, les élus et les représentants des collectivités concernées à une rencontre le vendredi 5 mai, à 20h à la salle culturelle de Cénevières.

Toutes les infos sur le site de l’Association Environnementale Lot Célé


Publié le vendredi 28 avril 2023.