Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Démographie

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

Société

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 24 janvier 2024 : Réunion publique « Alternative ferroviaire à l’A69 »


Derniers articles


Jeudi 1er Février 2024 : Projection - débat « Quelle place pour l’individu citoyen dans la lutte contre le dérèglement climatique ? »


Samedi 27 Janvier 2024 : Rassemblement contre le projet de prison à Muret


Mercredi 24 janvier 2024 : Réunion publique « Alternative ferroviaire à l’A69 »


Samedi 27 Janvier 2024 : Table ronde « Cugnaux + 4 degrés… Qu’es aquò ? »


Mercredi 17 Janvier 2024 : ZAC du Rivel - rassemblement de soutien d’une famille d’agriculteurs expulsée


Contrer le lobbying du Conseil Régional pour piétiner le Zéro Artificialisation Nette



Rejet radioactif à Golfech de 2016 : action juridique toujours en cours




Le 19 octobre 2016, la centrale nucléaire de Golfech a laissé s’échapper un important rejet radioactif gazeux. Pendant 2 minutes, le seuil d’alarme à la cheminée a été dépassé.
La direction de la centrale avait alors mis deux jours à déclarer dans les formes ce rejet accidentel à l’Autorité de sûreté nucléaire et à prévenir la Commission Locale d’Information… et presque une semaine pour informer les médias ! Voilà la « transparence » vantée par EDF !

Le 28 novembre 2016, les associations Réseau “Sortir du nucléaire“, France Nature Environnement, Association Française des Malades de la Thyroïde, les Amis de la Terre Midi-Pyrénées, FNE 82, FNE Midi-Pyrénées, SEPANLOG, Stop Golfech-VSDNG, Sortir du nucléaire 82 ont déposé plainte, auprès du Parquet de Montauban. Cette plainte a finalement été classée sans suite.

Refusant l’impunité d’EDF, le Réseau “Sortir du nucléaire“ a déposé, le 17 octobre 2017, une citation directe à l’encontre d’EDF. Les associations FNE 82, FNE Midi-Pyrénées, Amis de la Terre Midi-Pyrénées, SEPANLOG, Stop Golfech et AFMT se sont constituées partie civile.

Après plusieurs actions juridiques menées (cf https://www.sortirdunucleaire.org/I...), le 1er avril 2022, la cour d’appel de Bordeaux a réexaminé cette affaire suite à un renvoi après cassation partielle rendu par la Cour de cassation, en notre faveur. Le délibéré sera rendu le 9 septembre 2022, à 9h.
Affaire à suivre...


Publié le lundi 18 avril 2022.